Sylvia Plath.

Publié

J’ai découvert Sylvia Plath il y a bien longtemps. La collection Femmes, chez Denoël, éditait La cloche de détresse, autofiction la plus connue de la poétesse. A l’époque, je travaillais en free lance sur les maquettes de Denoël et on m’a demandé de créer le nouveau look de cette collection qui démarrait, il me semble, avec le livre de Sylvia. Je lus ses recueils de poèmes un peu plus tard et, notamment, Ariel qui m’a beaucoup marqué. Ci-dessous, un petit texte qui évoque Sylvia et qui fut publié en 1979 dans Barbare. Cette revue lui avait consacré son numéro d’été intitulé Patchwork pour Sylvia Plath.

Chorégraphies Maniaques.

La mort au breakfast et la plongée en rappel mais les gouffres, la voix tendre des crevasses : tu viens, chérie ...

Respirez, soufflez. Respirez, soufflez. Ceci est un ordre, frauleïn.

Daddy sur le grand cacatois sodomise la mariée dont Sylvia est l’épouse légitime taraudée par la svastika, tarotée par le pendu.

Quand elle entend le mot déviance elle sort ses chromosomes.

Sous la cloche de verre les cris du bébé juif : une saignée dédrapant les dérives du mental grimaçant.

La vie n’est pas rouge n’est pas verte. Transparente comme la peau des zombis.

Des yeux. Des yeux pour tirer cette galère. Oui au rayon laser revisité par tous les cadavres du Stuthof,

leurs mains tendres étreignant la lady loin des chambres griffées par le gaz messianique.

Et que je te hisse ces haltères. Certains jours elles pesaient le poids de la vie innombrable.

Lady Lazarus déculottée par le cri-carcan des cabales encalminées cadenassant le crime concerté du kharma.

Chorégraphies maniaques : gaz de ville, cordes, rasoirs hanchés. Imploser l’appel des limites.

Tu reviendras, dis ?

Famille

Publié

Famille lointaine.

Publié

La révolution mexicaine.

Publié

Miles Hyman, l’ami américain.

Publié

Hammett.

Publié

Honoré, géant des Batignolles.

Publié

Conversations secrètes.

Publié

C’est quoi ce truc qu’on appelle amour ?

Publié

Sans-abris.

Publié

Le Cinéma/Filmer par Juliet Berto.

Publié

Nicolas Moog.

Publié

Belle Journée en Perspective.

Publié

Le Scribe et les renardes.

Publié

Juliet Berto.