Tijuana Straits par Kem Nunn / Sonatine

Publié
Kem Nunn

Fahey, ancien champion de surf, a traversé plusieurs vies et s’est même adonné à la came et à son commerce. Aujourd’hui, il s’est acheté une conduite et vit en solitaire du côté américain de la vallée de Tijuana. Il possède une petite exploitation de vermiculture qui élabore du compost. Magdalena, jeune mexicaine de 25 ans, débarque sur la plage, blessée et victime d’une tentative d’assassinat. Fahey décide contre tous ses principes de s’occuper de la fille, de la soigner et de lui faire une place dans son mobile home. Magdalena est persuadée que sa position d’activiste, opposée aux groupes américains responsables de la destruction écologique de la vallée, est à l’origine des menaces pesant sur sa vie. Dans le même temps, trois abrutis mexicains, bouffis de came et prêt à tuer n’importe qui pour trois billets, écument la région en quète de la jeune fille. Quand ces hommes passent du côté américain ça décanille très fort. Des vagues gigantesques bénies des surfeurs commencent à rouler sur la plage pendant que Fahey courre dans la nuit pour sauver sa chica.

Kem Nunn a sorti le premier chef d’oeuvre de l’année 2011. Ce texte dense, précis mais retenu au plan sentimental, donne à voir cette frontière prise d’assaut par les crêve-la-dalle mexicains et les hippies surfeurs reconvertis dans la démerde. Tout ceci au centre d’un paysage bouffé par la pollution, la misère et la cruauté. Narrateur inspiré, Kem Nunn rappelle par moments Tony Hillerman. Ce roman visionnaire flèche l’avenir du Mexique et de la région : ils vont pas rigoler tous les jours.