On peut en causer



Martin et Malet.

Publié dans la rubrique On peut en causer

J’ai vu passer le texte ci-dessous sur le web. Alfred Eibel, qui a bien connu Yves Martin et Léo Malet, a joué les go-between entre les deux écrivains. Il s’en explique et nous montre cette interview que je n’avais jamais lu. Salut, Alfred. Quand la poésie mène au polar. Alors que Nestor Burma poursuivait son bonhomme de chemin, Léo Malet poursuivait son chemin poétique. Les collages que l’auteur (...)


Dragged Across Concrete de Craig Zahler.

Publié dans la rubrique On peut en causer

Le réalisateur et romancier narre la vie de deux flics chargés de supprimer les réseaux de drogue et qui réussissent plutôt bien. Ils sont interprétés par Mel Gibson et Vince Vaughn. Un soir de descente, ils tapent un peu trop fort sur un mexicain et sortent du cadre du politiquement correct. Ils sont suspendus six semaines. L’un va se marier et l’autre a besoin d’argent car son épouse souffre d’une (...)


Nevada de Laure de Clermont-Tonnerre.

Publié dans la rubrique On peut en causer

Roman, Matthias Schoenaerts, purge une longue peine dans une ferme-prison du Nevada. Il entre dans un programme de réhabilitation fondé sur l’élevage et le dressage de mustangs sauvages. Sa fille enceinte lui rend rarement visite et leurs rapports sont distendus. L’homme s’intéresse aux chevaux et n’est pas contre le rapport homme-bête car il supporte difficilement ses co-détenus. Peu à peu, il (...)


The miracle of Sargasso Sea de Syllas Tzoumerkas.

Publié dans la rubrique On peut en causer

Une commissaire de police à Athènes, est mutée dans une petite ville de l’ouest de la Grèce. On la retrouve dix ans plus tard, aigrie, supportant un amant lourdingue et des collègues qui l’agacent en permanence. Parallèlement, une jeune femme travaille dans une usine de préparation des anguilles. Elle est la sœur effacée d’un chanteur de province à moitié dealer. Le suicide maquillé de celui-ci va (...)


Piranhas de Claudio Giovannesi.

Publié dans la rubrique On peut en causer

Nicola et ses copains napolitains sillonnent les rues de la cité, essayant de se faire une place au sein des différentes familles camoristes. Ce qui est en jeu : l’argent et le pouvoir. Pour y arriver, il faut se battre pour tenir les coins de deals et posséder des armes pour se faire respecter. Tout ceci était à l’œuvre dans le livre du même titre de Roberto Saviano. Mais Saviano nous en donnait (...)


November road par Lou Berney / Harper Collins.

Publié dans la rubrique On peut en causer

Franck Guidry, magouilleur à La Nouvelle Orléans, comprend rapidement qu’il en sait trop pour l’un de ses employeurs mafieux, Carlos Marcello. Ce qu’il sait, il le déduit en découvrant à la télé le meurtre de Kennedy à Dallas. Au même moment, Charlotte qui vit à Woodrow en Oklahoma, décide de quitter son époux qui a tendance à boire. Elle emmène ses deux filles, of course, décidant d’orienter sa voiture (...)


Prémisses de la chute par Frédéric Paulin / Agullo.

Publié dans la rubrique On peut en causer

Nous sommes en 1996 et Tedj Benlazar est envoyé à Sarajevo car les terroristes du monde entier se sont agglutinés en masse du côté Croate. Ils se rapprochent de la France, notamment dans le Nord, ce qui déplait en haut lieu. Vanessa s’est rapprochée de son père et veut travailler après ses études comme journaliste. Réif Arno, lui, est journaliste à La voix du Nord et veut casser la baraque dans la presse (...)


En attendant le jour par Michael Connelly / Calmann-Lévy.

Publié dans la rubrique On peut en causer

Renée Ballard est la nouvelle star des livres de Connelly. Elle travaille dans un service de police à L.A. qui traite des affaires durant la nuit mais doit passer la main à l’équipe de jour, chargée de résoudre les dites affaires. Elle fait face à trois d’entre elles qui apparaissent dans un délai restreint. D’abord, une arnaque à la carte de crédit. Ensuite, un transexuel (une femme, donc) qui se fait (...)


Four seasons in Havana.

Publié dans la rubrique On peut en causer

Il s’agit d’une mini-saison de quatre films de 90 minutes qui adapte quatre romans de Leonardo Padura, initiateur de la série avec Lucia Lopez Coll. La production est pour partie cubaine, ce qui pourrait poser problème mais on ne sent pas trop la patte du ministère de la comm’ cubaine. Le lieutenant de police Mario Conde, créé par Padura, avance dans la ville en électron libre. Souvent bourré au (...)