Prime Cut de Michael Ritchie (DVD).

Publié
Prime Cut

Gene Hackman, qui dirige un abattoir au Texas, envoie des saucisses confectionnées avec le corps d’un homme à un grossium de Chicago. Celui-ci reçoit le paquet de charcuterie mais n’a pas le sens de l’humour. Il expédie Lee Marvin et ses porte-flingues à l’abattoir pour expliquer les bonnes manières à Gene. L’une des spécialités de ce dernier, c’est la foire aux bestiaux avec des jeunes filles nues et droguées reposant sur la paille agricole. Malgré les apparences, Marvin possède une morale. Le sourire fatigué mais mutin de Sissy Spacek l’entrainera à mettre un terme à cette traite des blanches d’un autre âge.

Ce film est typique des productions de gangster des années 70 dont Peckinpah fut le chef de file le plus remarqué. Le scénario n’est pas compliqué, on est dans la vengeance, point. Mais c’est le filmage, nerveux, bien cadré, et la lumière qui emportent l’adhésion. Avec le trio Hackman-Marvin-Spacek, Ritchie ne prend pas de risque et ces trois acteurs sont formidables. On notera deux curiosités : Lalo Schiffrin signe la BO et on reconnait sa patte dès les premières mesures. D’autre part, on sait maintenant d’où vient la scène du champ de blé dans Canicule. Je recommande vivement ce film aux nostalgiques du hard boiled.