Polaroïds rock , CD présenté par Les Ancres Noires

Publié

Samedi 1er juillet le collectif les Ancres Noires présentait sur scène sa nouvelle compilation 2006. C’est la salle du Petit Volcan au Havre qui accueillait les onze groupes ayant signé un titre sur l’album. Je ne vais pas détailler le spectacle mais seulement ce qui me reste à l’esprit. Olivier Durand, d’abord, qui a troqué la guitare accoustique qu’il utilise chez Elliott Murphy pour une Fender qu’il fait hurler dans la tradition. Grosse énergie et présence magnétique. Puis Hoboken Killer Blues par Sofa, groupe rock de cinq musiciens faussement classique. L’ensemble est très au point et l’électricité est bien là. Mention spéciale au chanteur, Thomas, dont la voix claque avec justesse. Vermeulen chante à la suite un texte de Didier Daeninckx, Juste deux yeux verts. Emotion, un côté popu qui échappe aux clichés. Ca se passe sur la corde raide mais ça passe très bien. Puis un jeune rappeur scande L’araignée, soutenu par la voix, haute et "habitée" , du chanteur de Loony. Un texte et une interprétation qui nous réconcilient avec le rap français, toujours trop loin de Dr Dree. J’ai aimé également la bonne santé de Ras le bol rock’n roll dont le but évident n’est pas de pointer l’avenir du rock mais de prendre du bon temps sur un morceau arraché à la Mano Negra. Les cuivres sont rigolards et la voix de Fred Jamet est celle d’un Joe Cocker non dépressif. Vous avez compris que c’était formidable. Le CD est en vente et vous pouvez l’acheter en vous connectant à http://www.lesancresnoires.com