Photographies de personnalités politiques par Raymond Depardon / Points.

Publié

La préface est de Jean Lacouture. C’est bien mais je ne lis jamais les préfaces. Les photos sont de Depardon et les commentaires du même. Chaque image ou série est accompagnée d’un texte du photographe qui explique brièvement les conditions qui ont préludées à l’image.

Le moins intéressant : une série interminable sur le Général De Gaulle. Images sans intérêt et l’autre, patinant son image statufiée. Abominablement has been. Tout le reste est formidable. Che Guevarra au théâtre de l’Hôtel de Ville, à l’issue d’une répétition, Nelson Mandela dans son fauteuil de travail, impeccable, Le Pen ricanant devant son palace de Saint Cloud, pris au grand angle (bien vu, Raymond). Massoud dans ses montagnes, magnifié par l’anecdote épatante de Depardon, Mitterrand et Cartier Bresson au vernissage d’une expo du photographe, Mendès France, rêveur et cristallin, Martin Luther King dans la légende. Et tant d’autres.

Ce livre et ses commentaires sont de haut niveau et j’apprécie que Depardon ne se planque pas derrière sa qualité d’artiste et ses images. On comprend qu’il est de gauche et que son coeur vibre plus sur certains clichés que d’autres. Néanmoins, ses textes sont toujours mesurés. Ce qui n’exclue pas la passion. Il s’agit d’une édition de poche remarquablement imprimée.

On peut en causer

Publié

Prémisses de la chute par Frédéric Paulin / Agullo.

Publié

En attendant le jour par Michael Connelly / Calmann-Lévy.

Publié

Four seasons in Havana.

Publié

Claude Mesplède. 1939-2018. On ne t’oubliera pas.

Publié

Doisneau et la musique.

Publié

La guerre est une ruse par Frédéric Paulin / Agullo.

Publié

Un soleil sans espoir par Kent Anderson / Calmann Lévy.

Publié

Onze jours par Lea Carpenter / Gallmeister.

Publié

Le sorcier par Jérémy Bouquin / in8.

Publié

Taupes.

Publié

Honoré. Mai 1968 / Mai 2018.

Publié

Polaroid.

Publié

Pandora 4.