Petit joueur par Jason Starr / Sueurs Froides.

Publié

Mickey Prada, jeune homme d’origine italienne, travaille à la poissonnerie Vincent sur Flatbush Avenue. Il vit avec son vieux qui perd la tête et l’accuse de tout et de rien. Mickey ne veut pas passer sa vie à trimballer son odeur de poisson qui incommode les filles. Il veut passer une licence de comptabilité. Jusqu’au jour où Angelo, un homme d’une quarantaine d’années, lui demande de prendre à sa place des paris à risque. Et puis d’autres. Et d’autres encore. Le jeune homme n’arrive pas à se faire rembourser par Angelo, mafieux périphérique, et se met dans la mouise côté fric. De bons amis lui proposent alors un braquage peinard.

Starr.

Nous sommes dans les années 70 et, contrairement à Pelecanos, Jason Starr n’en rajoute pas au plan des références. Son histoire nostalgique décrit une jeunesse qui s’enfonce peu à peu dans la détresse. Mais il est difficile pour Mickey de s’arracher aux sables mouvants avec un tournevis. A fond dans le roman noir, cette histoire est bien menée et correctement écrite par un auteur qui connait son sujet et qui ne cherche pas à la ramener. Je conseille vivement.

On peut en causer

Publié

Rock Hardi.

Publié

Marion Brunet / Vanda / Albin-Michel.

Publié

Moi chez SKA.

Publié

Barbès trilogie chroniqué à Le polar sonne toujours 2 fois

Publié

Le soleil sur ma tête par Geovani Martins / Gallimard.

Publié

Nuit sombre et sacrée par Michael Connelly / Calmann-Lévy.

Publié

Jimmy.

Publié

La fièvre de Sandor Jaszberényi / Mirobole.

Publié

Martin et Malet.

Publié

Nicolas et Mouloud.

Publié

Dragged Across Concrete de Craig Zahler.

Publié

Nevada de Laure de Clermont-Tonnerre.

Publié

The miracle of Sargasso Sea de Syllas Tzoumerkas.