Noir Magazine.

Publié

Ce nouveau magazine bimestriel est italien. Tout en quadri, bien fait, bonne mise en page. Le sommaire circule entre l’histoire de la violence, le cinéma polar, l’écriture noire. Fiction et réalité, comme l’indique le sous-titre du support. Le mieux est encore d’énumérer les grands moments de ce numéro 1.

Un gros papier sur Misha Wolf, un autre sur la mort de Pasolini et les derniers soubresauts de l’affaire Pelosi, Clive Owen (dont je parle ailleurs sur ce blog), Daniel Craig dans Casino Royale, un panorama sur les écrivains du nord : Lindqvist, Nesbo, Indridason. Un peu plus loin une grosse enquète sur Il giorno et son traitement du crime, un roman collectif de Pinketts, Fois, Biondillo, Villani and friends, Maigret et l’audiovisuel, une série policière italienne, des chroniques de livres, de films et des échos. Bref, l’ensemble est de qualité.

Je comprends bien le souhait d’Alan Altieri, l’éditeur : faire passer le Noir avec le support de la violence ordinaire et du cinéma. Certains s’y sont risqués en France mais les résultats furent amers. Je souhaite donc une belle réussite à ce magazine italien qui parle de gens que nous aimons et qui s’en donne les moyens.

On peut en causer

Publié

Le monde d’après par Jean-Christophe Chauzy / Casterman.

Publié

No limit.

Publié

Les biffins à Evry.

Publié

Honoré dans l’allée verte.

Publié

Dark Matter par Randy Newman / Warner.

Publié

Happy Days par Graham Hurley / Le Masque.

Publié

Memphis...yes, I’m ready par Dee Dee Bridgewater / Sony.

Publié

Circles à Marciac.

Publié

Les Gorgan par Mathieu Pernot.

Publié

Joel Meyerowitz à Arles.

Publié

Eduardo Arroyo.

Publié

Pêche interdite par Denis Flageul / in8

Publié

Honoré toujours vivant.