Noir Magazine.

Publié

Ce nouveau magazine bimestriel est italien. Tout en quadri, bien fait, bonne mise en page. Le sommaire circule entre l’histoire de la violence, le cinéma polar, l’écriture noire. Fiction et réalité, comme l’indique le sous-titre du support. Le mieux est encore d’énumérer les grands moments de ce numéro 1.

Un gros papier sur Misha Wolf, un autre sur la mort de Pasolini et les derniers soubresauts de l’affaire Pelosi, Clive Owen (dont je parle ailleurs sur ce blog), Daniel Craig dans Casino Royale, un panorama sur les écrivains du nord : Lindqvist, Nesbo, Indridason. Un peu plus loin une grosse enquète sur Il giorno et son traitement du crime, un roman collectif de Pinketts, Fois, Biondillo, Villani and friends, Maigret et l’audiovisuel, une série policière italienne, des chroniques de livres, de films et des échos. Bref, l’ensemble est de qualité.

Je comprends bien le souhait d’Alan Altieri, l’éditeur : faire passer le Noir avec le support de la violence ordinaire et du cinéma. Certains s’y sont risqués en France mais les résultats furent amers. Je souhaite donc une belle réussite à ce magazine italien qui parle de gens que nous aimons et qui s’en donne les moyens.

On peut en causer

Publié

Rock Hardi.

Publié

Marion Brunet / Vanda / Albin-Michel.

Publié

Moi chez SKA.

Publié

Barbès trilogie chroniqué à Le polar sonne toujours 2 fois

Publié

Le soleil sur ma tête par Geovani Martins / Gallimard.

Publié

Nuit sombre et sacrée par Michael Connelly / Calmann-Lévy.

Publié

Jimmy.

Publié

La fièvre de Sandor Jaszberényi / Mirobole.

Publié

Martin et Malet.

Publié

Nicolas et Mouloud.

Publié

Dragged Across Concrete de Craig Zahler.

Publié

Nevada de Laure de Clermont-Tonnerre.

Publié

The miracle of Sargasso Sea de Syllas Tzoumerkas.