New Thing par Wu Ming 1 / Métailié

Publié

Wu Ming est un collectif d’auteurs italiens qui écrivent individuellement quand ça leur chante. Wu Ming 1, qui nous intéresse ici, est le nom d’écriture de Roberto Bui.
L’intrigue du livre se noue à Brooklyn mais traverse New York. Nous sommes en 1967 et John Coltrane est encore vivant. Les musiciens de jazz sont noirs, pour la plupart, et impliqués dans la lutte des noirs pour les droits civiques, la révolution Free. Luther King a la côte et Stokeley Carmichaël est un héros bientôt en fuite pour l’Afrique.
Un premier musicien de free jazz est assassiné. Puis un second, un troisième. La communauté noire s’émeut et le tueur est rapidement affublé du sobriquet "Fils De Whiteman". Les gosses blacks se servent de ce nom comme d’une insulte dans les joutes de rue. Mais le salaud fait peur d’autant qu’il s’en prend rapidement à un musicien non professionnel.
Depuis le début des meurtres, une femme, Sonia Langmut, suit l’affaire, magnétophone en bandoulière. Elle interview même de futures victimes. Le journal qui l’emploie est le Brooklynite et le Fils De Whiteman agite les esprits à l’intérieur de la rédaction.
La musique libre des Blacks est au centre de cette violence et, peu après la mort de Coltrane, Sonia quitte New York pour toujours, abandonnant de monstrueuses archives sonores que personne ne sait réellement déchiffrer.

Wu Ming 1 a construit son livre en faisant parler des témoins à la première personne. Ces témoins ne reculent pas devant les digressions : les luttes, la réalité new yorkaise, la musique en devenir sont évoquées abondamment. Le livre avance ainsi, à l’aide de vignettes. Le fil de l’intrigue réapparait parfois et relance notre curiosité. Cela pourrait paraître ennuyeux ou pédant mais ça n’est pas le cas car l’auteur, s’il a inventé les principaux protagonistes, les fait cotoyer des mythes de la musique, de la politique, de la révolte noire (Free Jazz/ Black Power). Ce récit passionnant, très riche et magnifiquement documenté, indique bien qu’ambition et polar sont des mots qui vont très bien ensemble.