London Boulevard par William Monahan.

Publié
colin et keira

Un truand sort de prison. Il a l’intention de ne pas replonger mais son meilleur copain l’attend à la sortie et lui propose illico des "affaires" consistant à rançonner des familles immigrées. On aurait pu rester là-dessus et narrer cette lutte entre le bien et le mal. Ce serait oublier qu’il s’agit d’une adaptation d’un Ken Bruen. L’homme qui remplace le talent par l’accumulation. Notre truand se retrouve donc avec plusieurs problêmes à résoudre.
- continuer ou pas un peu de truandage.
- prendre un boulot honnête.
- baiser ou pas son employeuse (Keira Knightley).
- gérer sa soeur, alcoolique notoire.
- éloigner de son environnement un truand psychopathe.
- écarter son meilleur ami, un imbécile de haut niveau.
- se venger des méchancetés qu’on lui fait.

Les scènes musclées sont outrées. Les scènes sentimentales sont d’une sensiblerie stupide. La critique française qui possède un bon fond, comme on dit, a collé une étoile à ce film. Autrement dit "allez voir autre chose si vous pouvez".

Colin Farrell a du talent mais ne peut pas sauver à lui seul un film entier.

On peut en causer

Publié

Polaroid.

Publié

Pandora 4.

Publié

Libération 68.

Publié

L’été circulaire par Marion Brunet / Albin Michel

Publié

L’héritage des espions par John Le Carré / le Seuil.

Publié

Sur un mauvais adieu par Michael Connelly / Calmann Levy.

Publié

Le diable rebat les cartes par Ian Rankin / Le Masque.

Publié

Janvier noir par Alan Parks / Rivages.

Publié

Irving Penn.

Publié

Le monde d’après par Jean-Christophe Chauzy / Casterman.

Publié

No limit.

Publié

Les biffins à Evry.

Publié

Honoré dans l’allée verte.