Le rock chez Obliques.

Publié
Serge Clerc.

La galerie Obliques dans le Village Saint Paul à Paris (4eme arrondissement) présente en ce moment des travaux de dessinateurs de BD. Le thème commun est le rock. On retrouve donc sur les cimaises d’anciens dessins de Loustal, époque Rock et Folk, qui n’ont pas pris une ride, des images bien troussées de Florence Cestac, des dessins en couleurs de Gilbert Shelton très torchés, vendus fort cher mais le gars est une légende, des pochades délirantes de Chauzy, deux ou trois petites peintures de Jampur Fraize (que je n’ai pas pu voir à l’espace Belge car j’étais au concert solo de Graham Parker), du Serge Clerc NetB impeccable, des Tardi aussi mais c’est moins sa tasse de thé, des bananes à la Margerin, des cases sensibles de Jean Claude Denis et des oeuvres de Philippe Druillet, toujours dans les bons coups qui déchirent.

Cette même galerie avait exposé de grands formats de Joe Pinelli avant l’été et leurs choix sont toujours de qualité. Vous avez donc compris qu’il faut vous précipiter au Village Saint Paul.

On peut en causer

Publié

Honoré. Mai 1968 / Mai 2018.

Publié

Polaroid.

Publié

Pandora 4.

Publié

Libération 68.

Publié

L’été circulaire par Marion Brunet / Albin Michel

Publié

L’héritage des espions par John Le Carré / le Seuil.

Publié

Sur un mauvais adieu par Michael Connelly / Calmann Levy.

Publié

Le diable rebat les cartes par Ian Rankin / Le Masque.

Publié

Janvier noir par Alan Parks / Rivages.

Publié

Irving Penn.

Publié

Le monde d’après par Jean-Christophe Chauzy / Casterman.

Publié

No limit.

Publié

Les biffins à Evry.