La nuit où Diana est morte par Denise Mina / Le Masque.

Publié

Pendant que Diana meurt dans le tunnel du pont de l’Alma à Paris, deux hommes sont tués à Glasgow. Au centre de ces deux crimes, Rose Wilson, une gamine de 14 ans, prostituée par un souteneur. Puis l’avocat Julius Mc Millan intervient et l’avenir de Rose qui paraissait bouché s’éclaire rapidement. Quinze ans plus tard, l’inspectrice Alex Morrow s’applique à enfoncer, devant un jury, un prévenu qui la déteste. L’enquête qu’elle mène et les crimes cités plus haut se croiseront.
L’objectif de Mina consiste à révéler la gangrène de la ville où les truands en jeans et ceux en costards finissent par s’entendre sur les mots corruption, prostitution, détournements. A la fin de l’histoire, Alex Morrow n’a plus trop d’illusions sur sa carrière mais décide de se faire plaisir et se pose en pure et dure. Même ses collègues flics ne trouvent plus grâce à ses yeux. Il s’agit d’un livre de qualité écrit par
Denise Mina. Elle a fait publier plusieurs romans dans notre langue mais j’ignorais tout de cette écossaise. L’écriture est bonne et sait quitter la narration factuelle pour donner à voir les coins et recoins de cette ville qui aime le foot mais aussi le fric mal gagné. L’auteure est également scénariste de BD et travaille pour la radio et la télévision.