La faille souterraine par Henning Mankell / Le Seuil

Publié
hm

C’est une idée d’éditeur, évidemment. Les lecteurs se languissaient de Wallander mais le divin Kurt, c’est terminé. Alors, pourquoi pas un préquel, comme on dit aux Inrocks. Plutôt que de rédiger un roman complet sur la jeunesse de Kurt, Mankell a imaginé une série de nouvelles illustrant les débuts du commissaire et situées à des moments différents de sa vie. On le découvre donc amoureux de Mona puis agacé par la jeune femme qui ne comprend pas son boulot et, enfin, séparé de Mona. Rydberg, le mentor de jeunesse de Wallander, souvent évoqué mais jamais vu car décédé, vit dans ces histoires, juste avant son départ à la retraite. Wallander, dans sa jeunesse, habitait à Rosengard et enquêtait à Lund et Malmö. Concernant les intrigues, Mankell ne s’est pas foulé mais il mène sa barque tranquille, et ça n’est pas grave car on sait qu’il nous a déjà donné le meilleur. La musique fonctionne encore mais curieusement ces nouvelles sur la jeunesse du personnage de Mankell dévoilent un jeune Wallander plutôt tâtonnant, pas sûr de lui, bordélique en amour. En fait, je le préférais vieux. Pour les fans.