L’héritage des espions par John Le Carré / le Seuil.

Publié

Peter Guillam est âgé et ne fait plus partie du contre-espionnage britannique depuis longtemps. Il coule des jours heureux en Bretagne, entre son amie Catherine et la fille de celle-ci. On le somme de revenir à Londres pour discuter avec les nouveaux occupants du Cirque. Ceux qui mangent des graines, boivent de l’eau, répugnent au gluten et dégustent du drone metal le soir à la veillée.
Ils veulent tout savoir sur une vieille opération nommée Windfall à laquelle participa Peter. En effet, deux enfants de victimes collatérales de l’opération (dont le fils d’Alec Leamas) veulent intenter un procès au service, jugé responsable de la mort de leurs géniteurs.
Du coup, Le Carré opère un aller-retour permanent entre documentation du passé et activité présente de Peter qui fait tout son possible pour ne rien lâcher. Les vieilles habitudes se perdent difficilement. Et Smiley dans tout ça ? Voilà, c’est toute la question.
Le Carré est en forme et l’idée qui sous-tend le livre est bonne. On se demande souvent ce qui peut motiver les sources des agents secrets mais ce sont toujours des motifs simples : l’argent, la liberté, l’amour.

On peut en causer

Publié

Taupes.

Publié

Honoré. Mai 1968 / Mai 2018.

Publié

Polaroid.

Publié

Pandora 4.

Publié

Libération 68.

Publié

L’été circulaire par Marion Brunet / Albin Michel

Publié

Sur un mauvais adieu par Michael Connelly / Calmann Levy.

Publié

Le diable rebat les cartes par Ian Rankin / Le Masque.

Publié

Janvier noir par Alan Parks / Rivages.

Publié

Irving Penn.

Publié

Le monde d’après par Jean-Christophe Chauzy / Casterman.

Publié

No limit.

Publié

Les biffins à Evry.