Honoré, petite anthologie du dessin politique / la Martinière.

Publié

Hélène Honoré a rassemblé de nombreux dessins politiques de son père, parus pour la plupart dans Charlie Hebdo. Ceux-ci furent réalisés entre juin 1995 et janvier 2015. On reconnait donc ici la partie la plus émergeante de l’oeuvre du dessinateur puisque ces dessins ont paru au fil des semaines dans un organe de dimension hexagonale. Le trait est là, précis et négligeant les gris, les commentaires sont futés, parfois acerbes. Dans le domaine politique, Honoré laissait au vestiaire sa tendresse et son amour du non-sens. Pas de quartier avec les pros du théâtre politique. Cette édition est soignée, le papier excellent et la couverture de bonne facture. François Morel a écrit une petite préface et Hélène situe l’oeuvre paternelle en quelques lignes. Le dessin pour révéler l’injustice, dit-elle.
Les rébus d’Honoré ont été publiés, les dessins politiques également. Il reste à montrer ces fameux dessins de critique cinéma élaborés parallèlement aux commentaires de Michel Boujut. Et, bien sûr, les oeuvres d’Honoré relevant de l’illustration ou du dessin énigmatique. On retrouvait dans ces derniers les influences du créateur : Doré, Topor et Valloton.
L’album ci-dessus compte 288 pages et parait en librairie le 14 avril.

On peut en causer

Publié

Rock Hardi.

Publié

Marion Brunet / Vanda / Albin-Michel.

Publié

Moi chez SKA.

Publié

Barbès trilogie chroniqué à Le polar sonne toujours 2 fois

Publié

Le soleil sur ma tête par Geovani Martins / Gallimard.

Publié

Nuit sombre et sacrée par Michael Connelly / Calmann-Lévy.

Publié

Jimmy.

Publié

La fièvre de Sandor Jaszberényi / Mirobole.

Publié

Martin et Malet.

Publié

Nicolas et Mouloud.

Publié

Dragged Across Concrete de Craig Zahler.

Publié

Nevada de Laure de Clermont-Tonnerre.

Publié

The miracle of Sargasso Sea de Syllas Tzoumerkas.