Harry Gruyaert.

Publié

Le photographe belge, âgé aujourd’hui de 73 ans, expose à la Maison Européenne de la Photo. Influencé par Eggleston et Stephen Shore, ce dingue de la couleur a franchi un cap avec l’apparition du numérique. En effet, le passage du shoot au tirage papier est l’occasion pour lui de travailler les contrastes, rehausser certaines couleurs. L’objet qui se dégage de ce travail est toujours issu de la photographie mais revu à la façon d’un peintre. On retrouve ici des rivages menacés par des nuages lourds de pluie, des quartiers sans âme (Shore n’est pas loin), des instantanés marocains contrastés par la lumière crue, des salles d’attente d’aéroports US qui ressemblent aux salles d’attente belges, La Courneuve vue de la rue, dépressive et fifties. Bref, un univers, comme on dit. Il faut voir ça. Le catalogue est très bien.

On peut en causer

Publié

En attendant le jour par Michael Connelly / Calmann-Lévy.

Publié

Four seasons in Havana.

Publié

Claude Mesplède. 1939-2018. On ne t’oubliera pas.

Publié

Doisneau et la musique.

Publié

La guerre est une ruse par Frédéric Paulin / Agullo.

Publié

Un soleil sans espoir par Kent Anderson / Calmann Lévy.

Publié

Onze jours par Lea Carpenter / Gallmeister.

Publié

Le sorcier par Jérémy Bouquin / in8.

Publié

Taupes.

Publié

Honoré. Mai 1968 / Mai 2018.

Publié

Polaroid.

Publié

Pandora 4.

Publié

Libération 68.