Gone Baby Gone par Ben Affleck.

Publié

Une petite fille, Amanda, est enlevée dans un quartier populaire. Il apparait rapidement que la mère, Hélène, est camé et fait la mule pour un dealer du coin. Les flics de Boston acceptent, en trainant les pieds, qu’un couple de privés, engagés par la tante, les accompagnent dans leurs recherches de la gamine. Un deuxième gosse est enlevé à son tour. Mais la vérité concernant Amanda n’est pas à chercher du côté des pédophiles.

Il s’agit du premier film de l’acteur Ben Affleck qui dirige ici son frère, Casey. Il a choisi d’adapter un roman de Denis Lehane situé, au plan chronologique, avant Mystic River. Ce polar, classique, est bien mené, l’image est propre. Casey Affleck et Ed Harris incarnent parfaitement leurs personnages : Affleck doute et Harris martèle sa propre morale. On doit, néanmoins, regretter une lenteur dans la réalisation qui étire certaines scènes. Quant au sujet, Ben Affleck n’échappe pas aux pleurnicheries et, surtout, à la morale dominante. On peut dire beaucoup de choses sans forcément les faire dire par des acteurs ; je pense notamment au film récent de Kéchiche qui, dans cet ordre d’idée, est un modèle du genre. Ici, on nous fait rentrer dans le crâne que le bien des enfants n’est pas le même pour tous. Certes. Mais quand on voit le nombre de morts qu’implique un tel choix, on a envie d’aller au plus simple.

Cela étant, pour un premier film, le résultat est honorable.