Gare du Nord de Claire Simon.

Publié
Kateb et Garcia.

Claire Simon a planté ses caméras dans la gare du Nord dans le but de faire un film qui se tienne entre fiction et réel (le documentaire). Le fil rouge est tenu par Nicole Garcia qui erre dans la gare, un peu déboussolée en attendant d’être opérée d’un cancer. Reda Kateb figure un étudiant en sociologie potassant "Gare du Nord, village global". Mais ce qui fascine Claire Simon, c’est le lieu de toutes les rencontres, les survies, les débines, les deals. On le savait déjà mais cette gare est un endroit de survie pour de nombreux SDF qui vivotent sur place de mille façons. Les entrées dans la gare se font par le métro et les RER qui, de fait, agrandissent l’espace et le rendent encore plus difficile à surveiller. D’où les communautés agrégées dans les coursives. Ceci, évidemment, sous l’oeil de caméras installées pour les vigiles. Etant écrivain, j’ai aimé que Claire se situe justement entre fiction pure et dure et regard sociologique sur un monde marginal. Le spectateur lambda qui entre au cinéma pour voir ce film, espérant assister à une intrigue bien carrée, sera déçu. Les autres pourront adhérer. C’est mon cas. Les deux acteurs principaux sont excellents.