Entre deux verres par Lawrence Block / Calmann-Lévy

Publié
block

Matt Scudder, le privé qui n’a pas l’étoile, fréquente depuis longtemps les Alcooliques Anonymes dans différents lieux new-yorkais. Il y retrouve Jack Ellery, un copain de jeunesse. Ellery est passé du côté des voyous buveurs mais grâce aux AA il entreprend de suivre les fameuses étapes qui l’amèreront loin de l’alcool. Il en est à l’étape où tu dois réparer tes torts.

Greg, le parrain d’Ellery aux AA, prévient Scudder que Jack vient d’être assassiné. Et lui demande d’enquêter. Evidemment, quand un mauvais garçon commence à coucher sur le papier toutes les saloperies qu’il a fait, on comprend que ses anciennes victimes se frottent les mains, voyant arriver l’heure de la vengeance. Matt Scudder va devoir se frayer un chemin dans le passé touffu de Jack Ellery.

Ce qui fait l’intérêt de ce livre réussi c’est le rapport viscéral de Scudder aux réunions des AA. Des personnages qu’on y rencontre, des efforts immenses qu’il faut produire pour ne pas replonger dans l’alcool, de la fraternité qui s’installe dans ces groupes humains, des amours qu’on y croise. Tout ceci est magnifique. Ce background est déjà présent dans les précédents livres de Block mais l’intrigue est ici aux centre des AA. Cette comédie humaine de la déglingue alcoolisée est menée de main de maître par un écrivain dont la compassion ne masque pas l’intelligence d’écriture.