Des hauts et des bas par Dominique Delahaye / Editions du Havre de Grâce

Publié

Trois havrais, Marcel, Christophe et Naïma se croisent dans la ville sans vraiment se connaître. Marcel, conducteur de funiculaire, soliloque dans sa tête sur la pérennité du funiculaire. Dépositaire de la mémoire familiale concernant ce machin qui monte et descend, il s’estime investi d’un devoir, d’une responsabilité par rapport à son lieu de travail.

Naîma, fille d’algériens, cherche un job d’assistante médicale. Jeune femme tranquille, à priori "intégrée", elle est piêtre bricoleuse, s’agissant notamment des coktails Molotov.

Christophe, médecin sans problême, vit correctement avec femme et enfants. Un peu bouffé par son job mais très compétent au plan sportif. De la fenêtre de son cabinet, il voit passer le funiculaire. Il est à noter que les conducteurs de funiculaires ne se saluent jamais en se croisant car ils passeraient leur temps à ça. Rien à voir avec les conducteurs d’autobus.

L’un des trois va mourir. La police sera comme d’habitude : nulle et pressée. Face à ce déni de justice, l’un des trois solitaires exécutera un présumé responsable. Expéditif mais vaguement compréhensible.

Dominique Delahaye connaît bien sa ville. Il sait en parler et a choisi une écriture de forme classique pour développer cette intrigue linéaire et bien construite. On attend peut-être un peu plus de folie et de vitesse dans une intrigue située au Havre. Ce sera, sûrement, pour la prochaine fois car l’écrivain est suivi de près par son éditeur qui se charge de lui publier quatre livres, chacun situé à une saison différente. La présente livraison est accompagnée de photos du fameux funiculaire, oeuvres de Jean Louis Lebrun. Une belle aventure à suivre attentivement.