Cinoche / Guyomard / Villa Tamaris.

Publié
film tamaris

La Villa Tamaris de La Seyne sur Mer présente en ce moment une large exposition consacrée à Gérard Guyomard. Celle-ci est scindée en deux. D’abord les pièces d’un collectionneur ( Fromentin) au nombre de soixante formats, ce qui n’est pas rien. Toutes les strates du travail passé de Guyomard apparaissent ainsi, opposées aux cinquante toiles réunies sous le titre Cinoche. Ces oeuvres-ci sont consacrées aux films qui ont compté pour le peintre et chaque toile représente un film. Sur des fonds dégradés apparaissent des images chipées aux photos de plateau et traitées au trait blanc ou bien sous forme de décalques noir et blanc. On retrouve la palette de Guyomard, toujours très vibrante. Néanmoins, le peintre n’hésite pas à utiliser en fond du noir et des verts plombés. Défilent ainsi, Gilda, Les Tontons Flingueurs, Manhattan, des Tati, un James Bond et bien d’autres.

Cette confrontation entre passé et présent est bienvenue car l’évolution des thèmes traités au fil des ans s’accompagne d’un enrichissement de la technique picturale et de l’introduction des détourages et du décalque.
Expo réservée aux provençaux. Ils ont de la chance.

On peut en causer

Publié

Maître de cérémonie.

Publié

Bye Bye Diego.

Publié

Rock Hardi.

Publié

Marion Brunet / Vanda / Albin-Michel.

Publié

Moi chez SKA.

Publié

Barbès trilogie chroniqué à Le polar sonne toujours 2 fois

Publié

Le soleil sur ma tête par Geovani Martins / Gallimard.

Publié

Nuit sombre et sacrée par Michael Connelly / Calmann-Lévy.

Publié

Jimmy.

Publié

La fièvre de Sandor Jaszberényi / Mirobole.

Publié

Martin et Malet.

Publié

Nicolas et Mouloud.

Publié

Dragged Across Concrete de Craig Zahler.