Carnaval par Ray Celestin / Le Cherche Midi.

Publié

Nous sommes à la Nouvelle-Orléans en 1919. Un tueur à la hache sévit en ville. Les gens ont peur, les flics ne savent ou donner de la tête. Trois personnes s’intéressent particulièrement à la traque de l’assassin : un flic, Michaël, marié à une noire, ce qui est mal vu à l’époque, une jeune secrétaire nommée Ida et un flic ripoux qui sort d’Angola après y a avoir purgé quelques années. Les enquêtes des uns et des autres mettront à jour des pans différents de l’histoire de cette ville et la violence déjà présente dans toutes les communautés. En fait, la vengeance est au centre de l’histoire et les macs ne savent plus quoi inventer pour ramasser la galette. Ray Celestin vit à Londres et Carnaval est son premier roman.

Ce qui frappe dans ce livre c’est la capacité de Celestin à éviter l’ornière du grand guignol "thriller" et à rester près des humains. Mais son but est bien de nous donner des nouvelles de la ville. Du racisme toujours présent, de la survivance des créoles français, des Brass Band qui font souffler sur la cité la musique du diable, du vice organisé et soutenu par la présence des italiens, pratiquement tous mafieux. Bref, une bonne histoire, bien menée, de laquelle sourd la menace des ouragans et la cupidité des hommes.