Bruce Springsteen / London calling / Live in Hyde Park.

Publié
springsteen

Sony Music a sorti le live du concert donné en juin 2009 à Hyde Park par Springsteen et le E-Street Band. Ce qui frappe d’emblée, c’est la qualité de l’objet. Enregistré en haute définition, le film tient la route sur des formats de projection dépassant allégrement 1,5 mètres. Le son est lui aussi en haute def.

Les anglais s’étaient déplacés en masse et l’humeur est chaleureuse. Clemmons porte des tresses et Miami Steve a pris du bide mais pour le reste rien n’a changé : la machine est redoutable d’efficacité. Le concert démarre par London Calling, bien sûr, mais Bruce joue ça plus empâté que les Clash. Out in the street est un bon moment de communion avec le public et tout le groupe reprend le refrain. Sur No Surrender, Bruce a invité Brian Fallon, à l’allure bien sage mais dont la voix n’est pas ridicule du tout. Sur Waitin’ on a sunny day, le patron sue sang et eau pour faire chanter un gamin perdu dans la foule et ce morceau évoque irrésistiblement un hymne.

Sur le second CD, The Rising et l’inoxidable Born to run tiennent leurs promesses. Pour finir, le groupe envoie Dancers in the dark, magnifique. Evidemment, des concerts comme celui-ci doivent exister en DVD avec des track lists différentes mais je n’ai encore jamais vu le groupe sur un DVD de cette qualité formelle. Sur les bonus, un enregistrement de The River, effectué à Glastonbury, fait bonne figure. Pour ceux qui affectionnent les légendes.