Amères saisons par Etienne Schréder / Casterman

Publié

Etienne Schréder, après avoir fait paraître des BD chez Glénat, s’est décidé à écrire et publier son grand livre autobiographique. Autrement dit le rapport qu’il entretint durant de longues années avec l’alcool.
Le livre commence en Belgique où le narrateur travaillait dans l’institution juridique. Peu à peu, son penchant pour l’alcool encourage son entourage professionnel à lui coller sur le dos tous les dysfonctionnements du service. Il se retrouve à la rue et commence pour lui une plongée lente et inéluctable vers l’alcoolisme de haut niveau. Mais, durant de longues années, Etienne est avant tout un sans abris, sans boulot, qui traîne sur les routes du sud de la France en recherche permanente de compagnons de bordée. L’un d’entre eux, Goupil, sera son mauvais génie qui le fera replonger dans le vin aux pires moments. Suivront des cures, des hospitalisations, des rechutes, des amours de passage. Au terme de ce calvaire, il comprend qu’il souffre d’un mal incurable et qu’il lui faudra survivre avec. Pour retrouver la vraie vie, Etienne s’inscrit en 1984 dans un cours du soir de bandes dessinées. Aujourd’hui, par le récit dessiné, il laisse cette trace à l’attention des siens, de ses enfants, en espérant être un peu mieux compris que ce jeune homme fragile qu’il fut. Cette BD-Bio consacrée, donc, à l’alcoolisme est soutenue par un dessin de qualité. Schréder dope son récit en éclatant ses cases, le texte caracole , le dessin s’adapte à la détresse, à la déglingue, aux nuits léthargiques. Un grand sujet par un grand dessinateur.