7 jours par Deon Meyer / le Seuil.

Publié
Pas mal, le chapeau.

Il s’agit avec ce roman du retour de Benny Griessel. Le capitaine Griessel est affecté aux Hawks, une unité d’élite de la police sud-africaine. Il en pince pour la chanteuse Alexa Barnard, alcoolique, qui essaie de remonter sur scène. Lui-même est dans une période de rédemption concernant la bibine. Là-dessus, un snipper entreprend de tirer sur des flics pris au hasard car il accuse les forces de police de couvrir l’assassin d’une jeune avocate, Hanneke Sloet. Celle-ci travaillait dans un gros cabinet de juristes spécialisé dans les ventes et rachats. L’action de Griessel et de ses amis flics va se développer sur deux fronts : trouver l’assassin d’Hanneke et arrêter le snipper fou. Dans le même temps, Benny tient la main d’ Alexa qui a peur de son come back sur scène et boit en cachette, il doit surveiller sa jeune fille draguée par un prognathe universitaire et son gamin veut se faire tatouer. C’est beaucoup pour un seul homme. L’affaire est bien menée et le personnage du flic prend de l’épaisseur de livre en livre. Il s’agit d’un moment de quiétude pour Deon Meyer qui a publié voici peu le formidable A la trace, relevant du niveau mondial. Ici, l’enquète policière fonctionne mais l’ambition est plus modeste. A la fin du livre, les chapitres rapides (suspense en sur-régime) indiquent la tentation de verser côté thriller. C’est juste un détail. Mais bon, faut le dire.