Choucroute et papillon.

Publié dans la rubrique Salons, signatures

Les 9 et 10 mars, je serai à Morieux, dans les Côtes d’Armor pour un week-end festif de lectures en tous genres. On pourra écouter Alice Zeniter, Francis Combes, Sandrine Cnudde, Denis Flageul, Clotilde de Brito (bien connue à Lamballe) et Gaëlle Hérault. Je passerai le dimanche après-midi à 15h avec, pour me soutenir dans cette épreuve, le trio de jazz, Les Amateurs (photo). Morieux n’est pas loin de (...)


En attendant le jour par Michael Connelly / Calmann-Lévy.

Publié dans la rubrique On peut en causer

Renée Ballard est la nouvelle star des livres de Connelly. Elle travaille dans un service de police à L.A. qui traite des affaires durant la nuit mais doit passer la main à l’équipe de jour, chargée de résoudre les dites affaires. Elle fait face à trois d’entre elles qui apparaissent dans un délai restreint. D’abord, une arnaque à la carte de crédit. Ensuite, un transexuel (une femme, donc) qui se fait (...)


Nuits Appalaches par Chris Offutt / Gallmeister.

Publié dans la rubrique Nouveautés

Après la guerre de Corée, Tucker, 18 ans, essaie de rejoindre son Kentucky. Il croise sur sa route une gamine, Rhonda, plutôt farouche mais ils tombent amoureux et décident qu’ils se marieront. On retrouve notre couple dix ans plus tard avec des enfants en bas âge, affectés de difformités pour certains d’entre eux. Mais les jeunes parents n’imaginent pas que les services sociaux de la ville puissent (...)


Four seasons in Havana.

Publié dans la rubrique On peut en causer

Il s’agit d’une mini-saison de quatre films de 90 minutes qui adapte quatre romans de Leonardo Padura, initiateur de la série avec Lucia Lopez Coll. La production est pour partie cubaine, ce qui pourrait poser problème mais on ne sent pas trop la patte du ministère de la comm’ cubaine. Le lieutenant de police Mario Conde, créé par Padura, avance dans la ville en électron libre. Souvent bourré au (...)


Claude Mesplède. 1939-2018. On ne t’oubliera pas.

Publié dans la rubrique On peut en causer

Tu te souviens de la photo, Claude ? C’était à Frontignan et l’eau du canal bruissait à l’arrière. Nous étions attablés avec le vieil ours et il nous montrait du doigt la longueur de sa bite. Et moi je faisais oh, oh, tu nous prends pour des amerloques, Crumley. Toi, tu étais avec nous, bien serré, et tu rigolais, entre tes chers auteurs US et quelques frankaouis que tu avais à la bonne. Tu portais ta (...)


Doisneau et la musique.

Publié dans la rubrique On peut en causer

L’exposition Doisneau et la musique dure jusqu’au 4 avril à la Philarmonie. On connait le photographe pour son travail sur la France des gens modestes et le Paris des aminches et des tatoués. On connait moins son appétence pour la musique et les musiciens. Entre les photos de commande pour les journaux et sa volonté propre de figer le monde en marche, la photo musicale chez Robert Doisneau n’est (...)


Préface pour Larry Fondation.

Publié dans la rubrique Famille

Inframonde en pamoison sur Sunset, affamés du bitume à Skid Row, pisseuses pré-nubiles quêtant du sens à sensations, agenda de l’errance In A Silent Way, dans la dèche sur Rodeo Drive et plein aux as sur l’avenue T-4, direct au goulot chérie, la rue immonde, le désir en fuite, la lèche des orteils et le cœur s’anamorphosent, le kaléidoscope de l’aube à Falloujah, de bar en bar sur la route de Tikrit, (...)


Loustal, les couleurs de notre vie.

Publié dans la rubrique Famille

Cadillacs embourbées dans les marais, mer lasse, pins décharnés, saxos tristes sous les lampadaires, divas en extase près des moucharabiehs, renards des sables complètement stoned, égérie en béret rouge sur le chemin des douaniers, tueurs russkofs enfouraillés à Brooklyn, motels de détresse, Los Machucambos au Flamingo, chiens noirs sur des rivages souillés, Ocean Beach sous perfusion, divas en extase (...)