Le soleil sur ma tête par Geovani Martins / Gallimard.

Publié dans la rubrique On peut en causer

Geovani Martins est né dans un quartier ouest de Rio de Janeiro. Ses nouvelles sont donc situées dans les favelas autour de Bangu. Ceux qui vivent là semblent ne plus pouvoir échapper à la pauvreté. Et la seule chose qui les fait planer, c’est l’herbe. Ou la cocaïne, ou le crack. Mais, comme il est dit dans une nouvelle, le crack c’est la merde. Les adolescents qui survivent dans ces quartiers sont (...)


Nuit sombre et sacrée par Michael Connelly / Calmann-Lévy.

Publié dans la rubrique On peut en causer

Harry Bosch travaille toujours dans la réserve à San Fernando mais il ne peut oublier l‘assassinat de la fille d’Elisabeth Clayton qu’il héberge. Du coup, il revient fouiner au LAPD pour se remettre en tête l’esprit régnant à L.A neuf années plus tôt, à la mort de la jeune fille. C’est comme ça qu’il bute sur Renée Ballard qui travaille toujours de nuit au LAPD après ses déboires concernant le harcèlement (...)


Immigrés clandestins.

Publié dans la rubrique Nouveautés

Hier soir, en quittant la soupe Saint Eustache certains se sont rencognés dans le RER des Halles, d’autres ont remonté la rue Montorgueil pour plonger vers le Rex où les coins d’ombre sont légion. Ceux qui ont passé leur nuit à Montrouge ou à la Mie de pain quittent les locaux du Samu Social bien avant l’heure pour éviter les rixes du petit matin et les vols à l’arrache. Pourtant, ils n’ont pas (...)


L’amour et le soleil c’est pareil.

Publié dans la rubrique Nouveautés

L’amour et le soleil c’est pareil. (Lamballe 2018) Ils m’ont collé au sous-sol de Leroy-Merlin avec les meubles de jardin, évidemment. J’ai beau avoir précisé au Comité d’Entreprise que j’étais un transat de salon, je passe ma vie entre les fauteuils à l’osier synthétique et les tables à lamelles que les fourmis affectionnent. Je suis dans un coin déserté par la nature humaine et, jusqu’à vendredi, (...)


Du nouveau côté Thugs.

Publié dans la rubrique Nouveautés

Les Thugs furent-ils le meilleur groupe d’ici ou le meilleur groupe du monde ? On n’a jamais su trancher. Une chose est néanmoins sûre, d’Angers à Seattle, de 1983 à 2008, toute personne les ayant croisés leur réserva illico une place dans son Top 5 éternel. Telle une illustration ad-hoc de la fameuse exception culturelle française, l’escouade sonique a fédéré autant qu’ignoré toutes les chapelles (...)