16 Tons par Z-Star / Muthastar Records.

Publié
Zee Gachette.

Bon, d’accord, c’est du 2013 mais je n’avais jamais vu Zee Gachette et son groupe. Le manque est comblé car, récemment au Trianon, Keziah Jones a eu la bonne idée d’inviter Z-Star en première partie. Il faut voir comment la jeune black empoigne ses morceaux. Il y a du Joplin derrière, voire du Morrison. Nous sommes dans le rock, sérieux, donc sans complaisances. Deux morceaux sur les quatre de cet EP emportent l’adhésion : The good woman, avec Baptisttella carrément proche de Bonamassa à la guitare et Zee, à deux doigts de la syncope. Puis 16 tons of love, plus carré, taillé pour les radios. La jeune anglaise de Brighton doit sortir un album complet en fin de tournée. On suit ça.

On peut en causer

Publié

Four seasons in Havana.

Publié

Claude Mesplède. 1939-2018. On ne t’oubliera pas.

Publié

Doisneau et la musique.

Publié

La guerre est une ruse par Frédéric Paulin / Agullo.

Publié

Un soleil sans espoir par Kent Anderson / Calmann Lévy.

Publié

Onze jours par Lea Carpenter / Gallmeister.

Publié

Le sorcier par Jérémy Bouquin / in8.

Publié

Taupes.

Publié

Honoré. Mai 1968 / Mai 2018.

Publié

Polaroid.

Publié

Pandora 4.

Publié

Libération 68.

Publié

L’été circulaire par Marion Brunet / Albin Michel