Fay par Larry Brown / Gallmeister.

Publié

Fay, une jeune fille de 17 ans, quitte sa famille. Surtout le père, trop pressant, et se retrouve sur la route sans un dollar en poche. Elle rencontre des jeunes qui pèchent et qui fument aussi. Elle poursuit son chemin, est récupéré par un flic qui la ramène chez lui où sa femme perd pied après la mort de leur fille. Mais le destin, comme on dit, oblige Fay à fuir ce lieu de réconfort et elle se fait embarquer dans une ville côtière par un patron de boîte de strip. Larry Brown pourrait faire durer son livre au-delà des 545 pages mais il bloque sur ce chiffre. Ce qui étonne, c’est le pouvoir addictif de cette histoire (on n’ose parler d’intrigue). Et aussi l’écriture adoptée par Brown : comportementale, hyper détaillée, chipoteuse. On ne peut pas lui reprocher de sortir les violons mais nous avons quand même affaire à Cosette on the road. J’apprend incidemment que les flics de la campagne américaine passent leur temps à gérer des accidents de la route. Je les croyais en lutte contre les forces du mal mais non, ils sont occupés à tendre la main aux grands blessés incarcérés dans les tôles de leurs caisses. Dernière chose quant à Fay : elle veut qu’on la prenne en charge et qu’on la protège. En ce sens, Larry Brown a créé un personnage obsolète. Curieux livre.