Catherine Balet chez Thierry Bigaignon.

Publié

Catherine Balet, photographe, rend hommage avec cette exposition aux photos qui ont construit l’histoire de ce moyen d’expression. Elle refait donc à l’identique et en noir et blanc les dites photos mais le personnage central de chaque image est remplacé par Ricardo Martinez Paz, un homme chauve d’une soixantaine d’années qui se déguise tour à tour en gamin, en femme au foyer ou en Picasso, selon le cliché. Elle a refait ainsi, par exemple, la femme avec bigoudis de Diane Arbus, l’homme au chapeau melon de Cartier-bresson, le voyageur assis seul sur un lit d’hôtel d’Eggleston, les amants de l’hôtel de ville de Doisneau etc…
Le remake le plus drôle concerne Willy Ronis et sa photo d’un gamin courant dans une rue avec une baguette de pain sous le bras. Il faut voir Martinez Paz en culottes courtes portant une immense baguette. Superbe.
Bref, on s’amuse bien mais on redécouvre aussi des images mythiques et un travail qui n’a pas besoin de dix pages de présentation pour communiquer. La galerie est située dans l’hôtel de Retz, rue Charlot à Paris.