The Goutte d’Or par Martin Parr.

Publié
eric

L’institut des cultures d’Islam de la rue Léon a invité le photographe Martin Parr a développer un travail sur le quartier. Les melting potes de Martin ont bien préparé le travail car il est pratiquement impossible de faire des photos à Barbès. Ce reportage a donc été préparé et pour certaines photos "mis en scène". On y voit des musulmans en prière à la mosquée Al Fath rue Polonceau ou bien dans la rue quand les fidèles ne peuvent entrer, une photos des Bains Maures (un exploit), la mosquée de la rue Myrha, un salon de coiffure pour hommes, un charcutier, des locataires du Grand Hôtel de Barbès (rue des poissonnniers), "chez Guichi" rue Myrha, une leçon de mode avec une créatrice, le cinéma transformé en stock de chaussures et bien d’autres lieux et personnages. La place manquait pour tout montrer au mur et une salle propose en sus une vidéo de l’ensemble des photos qui n’ont pu être accrochées.

Martin est moins grinçant qu’à l’habitude et ses images toujours surprenantes sont teintées ici de sympathie. Le regard est amical voire fraternel. La couleur toujours bien traitée, le cadre juste. Barbès figure toujours dans les quartiers immigrés en proie aux drogues, aux expulsions musclées, aux joutes interraciales, à l’Islam vigoureux. Martin donne à voir la face lumineuse et conviviale de Barbès et ce type d’expo va dans le sens d’une exposition sympathique de l’Islam au moment où le gouvernement s’enferre à diaboliser cette religion. Le commissaire de l’expo est Véronique Rieffel qui a oeuvré à Avignon sur la collection Lambert.
Adresse de l’exposition : 19, rue Léon 75018 Paris. Métro Chateau Rouge.