Jean-Claude Claeys.

Publié

Personne n’a oublié Jean-Claude Claeys, bien sûr. Son dessin "photographique", son trait noir, ses ambiances dépressives et la force de ses images. J’ai découvert les illustrations de Claeys au début des années 80, quand il habillait chaque couverture de la collection Le Miroir Obscur, animée par Pierre Jean et Hélène Oswald. C’est ici que nous avons découvert Sax Romer, Sylvia d’Howard Fast, les Léo Malet sous pseudonymes, les Bloch, les Dickson Carr, les incunables de Pierre Siniac et bien d’autres. Les couvertures de Claeys ont figé dans l’histoire du polar cette collection mythique. Un beau jour, Pierre-Jean et Hélène me proposèrent de publier mes nouvelles au Miroir Obscur et j’étais sacrément fier, croyez-moi.

Aujourd’hui, la revue Black Mamba organise pour Claeys une expo de ses images, du 5 février au 15 mars, à la médiathèque E. Cazelles de Saint Gilles, dans le Gard. Vous y verrez des dessins récents, bien entendu.

Donc, vous tous qui habitez dans le Gard, le Vaucluse et les Bouches -du -Rhône, vous pouvez y aller en confiance, c’est du tout bon. Passez-lui le bonjour de ma part.

Salons, signatures

Publié

Polar à la plage 2018.

Publié

Rencontres en librairies.

Publié

Plaine Haute.

Publié

Jazz à la terrasse.

Publié

Livre Paris.

Publié

Le Divan, rappel.

Publié

Le Divan.

Publié

Carte blanche à JB Pouy.

Publié

Noir sur la ville à Lamballe.

Publié

Réjouissances.

Publié

Un aller-retour dans le Noir.

Publié

Marciac.

Publié

Le Goëland masqué 2017