On peut en causer



Little America par Henry Bromell / Gallmeister.

Publié dans la rubrique On peut en causer

Terry Hopper, la cinquantaine, essaie d’écrire un livre historique sur un petit royaume arabe, le Korach, proche de l’Egypte et de la Syrie. Il est très concentré sur l’année 1958 car son père, Mack, représentait la CIA, donc l’Amérique, auprès du souverain. En commençant ce livre, Terry sait très bien que c’est la bio secrète de son père qu’il essaie d’écrire. Le livre est donc composé d’allers-retours (...)


Comancheria de David Mackenzie (DVD).

Publié dans la rubrique On peut en causer

Dans des bleds perdus du Texas, deux frères décident de braquer des banques afin de réunir la somme qui leur permettra de rembourser la Midlands Bank qui leur a signifié une saisie imminente de leur terrain, maison comprise. L’un des frangins le souhaite plus que l’autre car leur mère vient de mourir et ce sont ses deux gosses qui héritent. Or le sous-sol de la propriété est farci de pétrole. Il (...)


Le big boss par Bill James / Rivages.

Publié dans la rubrique On peut en causer

Noon, une jeune mule du trafic de drogue, se fait buter au cours d’un règlement de comptes entre gangs rivaux. Elle a 13 ans et a déserté l’école depuis un moment. L’émotion est forte dans la population, même chez l’un des truands, Mansel, qui tue sans vergogne mais pense qu’il faut rester près des gens modestes. D’ailleurs, pour que les rues ne soient plus dangereuses, il envisage un accord avec la (...)


Le Poulpe court toujours / Baleine.

Publié dans la rubrique On peut en causer

Quand Jean-Bernard Pouy a lancé la collection du Poulpe, il m’a contacté comme beaucoup d’autres. J’ai refusé car la bible de cette série était trop contraignante et elle me rappelait celles des chaînes de télévision. Je sortais de la télé, je voulais passer à autre chose. Dernièrement, à l’occasion de la Fureur du Noir, à Lamballe, la Noiraude (un fonds de nouvelles) et le festival ont lancé l’idée d’un (...)


La loterie par Miles Hyman, d’après Shirley Jackson / Casterman.

Publié dans la rubrique On peut en causer

Dans une ville de la cambrousse américaine, des familles modestes de paysans, pour la plupart, se préparent à la journée de la loterie fixée dans cette bourgade au 27 juin. Ils compilent des papiers blancs pliés sauf l’un d’eux marqué d’un point noir. Manifestement, cette journée est d’une importance certaine mais n’engendre pas de joie excessive. On pourrait même dire qu’ils vont tous à la loterie en (...)


Joli Paris par Dominique Corbasson / Milan.

Publié dans la rubrique On peut en causer

Quand je pense à Dominique Corbasson, je la voie, les joues rouges et le visage volontaire, juchée, écharpe au vent, sur son vélo dans les rues de Paris. C’est une baladeuse, serrée dans sa petite veste, qui grappille des images sur les Grand Boulevards, les ponts de la Seine où près du métro aérien qui cisaille la capitale. Dans le présent livre, Dominique nous propose un Paris mutin qui lui ressemble. (...)


Le Vieux Saltimbanque par Jim Harrison / Flammarion.

Publié dans la rubrique On peut en causer

Un mois avant sa mort, Harrison publiait ce livre de souvenirs. L’écrivain ne veut pas trop s’impliquer et choisit de narrer à la troisième personne, ce qui ne gêne pas la lecture. Curieusement, il ne cherche pas à grandir son image mais plutôt à montrer un quotidien assez ordinaire avec les brouilles du couple, le maternage des cochons (interminable), sa drague permanente de jeunes étudiantes, son (...)


Pandora n°2.

Publié dans la rubrique On peut en causer

Pandora est une revue consacrée à la BD. Elle est éditée par Casterman qui renoue avec l’époque de (A SUIVRE). Le texte est limité et l’objet ne comporte pas de pages critiques. Tout pour la BD et la fiction, donc. J’en parle car Loustal m’a proposé d’écrire avec lui une bande de quelques pages intitulée Du côté des docks. Il propose des fusains noirs réalisés sur le port de Lorient. Mais on trouve aussi Un (...)


Marconi Park par Ake Edwardson / JC Lattès.

Publié dans la rubrique On peut en causer

A Goteborg, Winter commence à compiler les cadavres. A priori, ils auraient joué au foot ensemble dans leur jeunesse. L’un d’eux, bien vivant donc, se venge 20 ans plus tard. Mais se venge de quoi ? Angela s’emmerde toujours avec les gosses à Marbella et Winter hésite : doit-il lâcher la police et partir se faire bronzer en Espagne ou doit-il encore hésiter. A mon avis, il va hésiter, le temps de (...)