Blog-Actu

Demandez au perroquet par Richard Stark / Rivages.

JPG - 6.7 ko
Richard Stark

Parker vient de braquer une banque mais ça ne se passe pas au mieux. En cavale, il est recueilli par Tom, un ex-employé d’hippodrome aigri. Celui-ci a un projet de braquage et Parker tombe à pic. Néanmoins, les flics rôdent, de petites milices s’organisent pour mettre la main sur les braqueurs. Parker se fond dans la masse, mitonne son coup avec Tom, fauche un revolver chez un vieux distrait, élimine en douceur les curieux. Il parviendra au bout de ses peines, sac de biftons à la main et voiture empruntée sous les pieds mais pour ce faire aura du déployer des trésors de maitrise et de subtilité.

Stark-Westlake a légèrement bougé l’univers parkérien dans cet opus. Parker est toujours le professionnel que nous connaissons mais l’écrivain s’amuse à créer un comique de situations d’un ton nouveau. Comme s’il s’amusait à enfermer son personnage dans des scènes limite pour voir comment il pourrait l’en faire sortir. Le rythme est soutenu, l’écriture fluide et les personnages bien campés mais plus complexes qu’il n’y paraît au départ. En bref, une réussite. Posthume, hélas. La quatrième de couverture nous apprend que Demandez au perroquet est la 22eme aventure de Parker publiée.



Les rubriques
  écrire à Marc Villard | lettre d'information | remerciements | site réalisé avec spip