Biographie

Je suis né le 29 juin 1947 à Versailles. J’avais dix ans quand mes parents ont déménagé à Reims. C’est là que j’ai commencé à jouer au football. C’est Jonquet et Penverne qui nous entrainaient. Puis retour dans une petite ville des Yvelines : Les Clayes Sous Bois. Je rentre à l’Ecole Estienne après le BEPC et je potasse la gravure et le dessin avec Albert Flocon et André Barre. En quatrième année, j’opte pour la création graphique avec, comme discipline centrale, la typographie.

Pendant ce temps, trois guitaristes me proposent de les rejoindre comme batteur dans leur groupe de rock . Nous tournons durant trois ans dans les Yvelines en reprenant des morceaux créés par d’autres. Je joue au basket, au foot. Un peu de théâtre amateur aussi et, à 20ans, je pars effectuer mon service militaire en Allemagne, à Achern.

C’est à cette époque, en 1968, que je commence à écrire de la poésie après avoir laissé choir mes velléités de peintre. Après l’armée, je travaille comme graphiste et publie en 71 mon premier recueil de poèmes qui s’intitule l’Amer. J’animerai au fil des ans plusieurs revues avec des amis poètes : Zone avec Arnaudet, Stardust avec Benoit-Jeannin, Le Grand Huit avec Messac, Kaeppelin, Labarrière et Villecrose. A cette époque, je rencontre Delbourg et Francoeur qui resteront des amis. En 74-75, Bernard Delvaille m’intègre dans son anthologie La Nouvelle Poésie Française. Durant dix ans j’écris exclusivement de la poésie et mon fils Edouard nait en 1971.

En 1980, je me détache de la poésie pour passer à la fiction. Dans le même temps, j’écris un film pour Juliet Berto. En 1981 paraissent simultanément mon premier recueil de nouvelles, Nés pour perdre, mon premier scénario, Neige, et mon premier roman, Légitime démence, écrit en collaboration. Je commence à rédiger des chroniques de rock pour le Monde de la Musique et, ceci, durant huit ans. Mes fils Romain et Antoine naissent à cette époque. Je publie des livres et des scénarios et, avec Christine Ferniot, nous commettons trois aventures littéraires tuées dans l’oeuf. En 1980, une petite maison d’édition, Hemsé, qui publie six livres. En 1996, un magazine littéraire -Ecrivain Magazine- qui connait cinq numéros (Pennac, Harrison, Charyn, Topor et Ellroy). Enfin, nous créons un magazine polar, Moisson Noire en 98, dont nous publions un numéro zéro. Mais nous ne parvenons pas à réunir les fonds pour aller plus loin.

J’ai recommencé à écrire un peu de poésie et j’ai développé ces dernières années des livres réalisés en collaboration avec des dessinateurs et des photographes ( Loustal, Hyman, Chauzy, Pinelli, Peyraud, Slocombe, Derouineau, Lavenant ). Deux années durant, j’ai écrit une nouvelle inédite pour chaque numéro de Jazzman. J’anime également une collection de novellas chez in8 : Polaroid et je lis mes textes en public ( avec Pierrick Pédron, Bernard Lubat, Eric Le Cardinal ), ce qui est nouveau pour moi.

JPG - 351 ko
Photo libre de droit à télécharger
Crédit Christine Ferniot
Cliquez sur les images pour les agrandir

1964. Les Comètes au Kursaal de Versailles
Gérard Guyomard
Love story
Chesbro, Villard, Woodrell
Villa Tamaris
Chauzy et Peyraud
liens amicaux | remerciements | spip